Perso

Tout ce qu’il faut savoir sur le Bitcoin

Tout ce qu'il faut savoir sur le Bitcoin

Je m’intéresse depuis quelques mois aux crypto-monnaies et notamment au très médiatique Bitcoin.  Cette monnaie bancaire virtuelle, aussi abrégé BTC ou XBT, existe depuis plusieurs années maintenant et de nombreuses questions se posent à son propos. Concrètement, à quoi servent les Bitcoins ? Sont-ils sécurisés ? Voici quelques éléments de réponse.

Qu’est-ce que le Bitcoin?

Le Bitcoin a été la première monnaie virtuelle jamais inventée. Personne ne sait exactement qui l’a créé mais les premiers vrais Bitcoins sont apparus en 2009 grâce à un développeur nommé Satoshi Nakamoto. Aujourd’hui décédé, il a laissé derrière lui un héritage technologique incroyable et une immense fortune due au Bitcoin.

Dans la mesure où cette crypto (pour abréger) est la première monnaie à avoir existé, toutes les autres monnaies digitales sont appelées « alternative coins » ou « altcoins » (pièces alternatives). Elles se nomment Litecoin, Peercoin ou encore Feathercoin… à l’heure où je rédige cet article, il en existe plusieurs centaines.

Le principe et l’avantage du Bitcoin est son mode de fonctionnement : la monnaie est associée à un processus informatique que l’on nomme la blockchain, ou chaine de bloc. En simplifiant, disons que dans le monde traditionnel, les échanges monétaires sont certifiés par les banques centrales qui définissent le cours des devises et valident les transactions. Dans le monde des cryptomonnaies, ces éléments de certification sont distribués entre tous les gens qui détiennent de la monnaie et en échangent.

La contrepartie de ce fonctionnement, c’est que les Bitcoins peuvent être stockés sur son matériel informatique : il n’y pas de billet de banque ou de pièce métallique, un bitcoin correspond à une suite de chiffres stockée dans cette fameuse blockchain. La monnaie est donc entièrement dématérialisée, ce qui soulève quelques risques : on peut par exemple se faire voler ses Bitcoins si les accès au portefeuille virtuel qui les contient sont compromis. De la même façon, on perd ses bitcoins si l’on perd l’adresse numérique et le mot de passe de son portefeuille… On estime ainsi que 30 milliards de bitcoins ont été perdus par des investisseurs. En dépit de cet inconvénient,, le bitcoin reste très populaire et demeure la monnaie virtuelle la plus connue de tous les temps.

Pourquoi les bitcoins sont-ils si controversés ?

Plusieurs raisons expliquent que le bitcoin ait fait tellement sensation dans les médias. De 2011 à 2013, des traders mal intentionnés ont rendu les bitcoins célèbres en les achetant à coup de millions de dollars pour cacher de l’argent aux yeux de la loi. Si tous les échanges réalisés en bitcoins sont stockés dans la blockchain, les transactions peuvent être effectuées de façon totalement anonyme. On a donc un temps accusé le bitcoin de servir au blanchiment d’argent ou au crime organisé.

La controverse vient surtout de la façon dont les cryptomonnaies en général et le bitcoin en particulier contribuent à faire basculer le contrôle de la monnaie des banques vers le grand public. Les comptes de bitcoins ne peuvent pas être gelés ni examinés par les impôts, les banques généralistes ne sont pas nécessaires pour utiliser les bitcoins et la monnaie n’est pas régulée par les banques centrales ou les autorités nationales : elle fluctue en fonction de l’offre et de la demande. La justice et les banquiers voient donc un peu les bitcoins comme des « pepites d’or dans l’ouest sauvage », hors de contrôle de la police et des institutions financières.

Comment marchent les bitcoins ?

Les bitcoins sont des pièces de monnaie virtuelles conçues pour contenir leur propre valeur, sans aide des banques pour utiliser ou conserver l’argent. Dès que l’investisseur possède les bitcoins, cela marche comme pour les pièces d’or : il en possède la valeur et peut les utiliser pour acheter des biens et des services en ligne ou les mettre de côté en espérant voir leur valeur augmenter durant les prochaines années. Les bitcoins peuvent être transférés d’un « portefeuille » personnel à un autre ou convertis en devises traditionnelles sur des places de marché spécialisées.

Le portefeuille qui stocke vos bitcoins est une petite base de données personnelles que l’on conserve dans le disque dur de son ordinateur, sur son smartphone, sur sa tablette ou quelque part dans le cloud. Les bitcoins sont très peu sujets aux contrefaçons car il est très difficile de créer un bitcoin. Ainsi, il n’est donc pas très rentable pour les faux monnayeurs d’essayer de manipuler le système.

La valeur du bitcoin et ses régulations

Le bitcoin voit sa valeur varier au quotidien. L’investisseur peut suivre chaque jour la valeur de ses bitcoins sur des places comme Coindesk. On estime aujourd’hui à environ 200 milliards de dollars la capitalisation totale représentée par le bitcoin ! La monnaie est complétement dérégulée et décentralisée. Il n’y a pas de banque qui s’en occupe ni de couverture par une assurance. La valeur du bitcoin n’est corrélée à rien de physique, contrairement au dollar ou à l’euro qui sont adossés à l’or et à des valeurs particulières. La valeur de chaque bitcoin réside dans le bitcoin lui-même et dans son attrait aux yeux du marché.

Reste à voir comment ils sont créés ? Chaque transaction liée au bitcoin fait l’objet de calculs informatiques pour transmettre les informations et les stocker à l’intérieur de la blockchain. Pour réaliser ces calculs, il faut des ordinateurs, dont les propriétaires sont rémunérés en bitcoins. C’est ce qu’on appelle le minage. Les mineurs sont comme des gardiens du bitcoin et des auditeurs pour les transactions en bitcoins. Ils sont payés pour leur travail par l’obtention de nouveaux bitcoins pour chaque semaine où ils ont contribué au réseau.

Le logiciel prévoit cependant qu’un nombre limité de bitcoins puisse être miné avec une difficulté qui ne cesse d’augmenter. Un jour, on atteindra donc le total prédéterminé, fixé à 21 millions de bitcoins.

La traçabilité et la sécurité des bitcoins

Un bitcoin possède un simple dossier de registre de données appelé blockchain. Chaque blockchain est unique à chaque utilisateur individuel et à son portefeuille personnel de bitcoins. Toutes les transactions en bitcoins sont enregistrées et rendues disponibles sur le registre public, pour assurer leur authenticité et prévenir toute fraude. Ce procédé permet d’éviter que les transactions soient dédoublées et que les bitcoins soient copiés. Chaque bitcoin enregistre l’adresse digitale du portefeuille mais pas le nom de celui à qui appartient le portefeuille. Ainsi, chaque transaction en bitcoin est validée de manière digitale mais reste en même temps anonyme.

Il est aussi sûr de posséder des bitcoins que de posséder un métal précieux. La personne possèdant des bitcoins qui prend ses précautions devrait être en sécurité et ne pas se voir voler sa monnaie virtuelle par des hackers. Les personnes qui conservent leurs bitcoins sur clé usb ou sur un disque dur ont moins de chances de se faire hacker que celles qui conservent leurs bitcoins en ligne. Cette méthode est donc recommandée, même s’il n’existe pas de risque 0.

Encore plus que l’intrusion de hackers, le vrai risque de perdre ses bitcoins est de ne pas suffisamment protéger son portefeuille. Il est donc conseillé de mettre à jour son dossier « .dat file » chaque fois que l’on reçoit ou que l’on envoie des bitcoins. Ce dossier doit être copié et conservé comme sauvegarde chaque jour où une transaction en bitcoins est effectuée.

Mon avis sur le bitcoin

Ces dernières années, le bitcoin a beaucoup fait parler de lui : impossible de passer à côté de ce véritable phénomène financier sur internet. Cette monnaie virtuelle est désormais utilisée par de nombreux internautes, à la fois comme monnaie d’achat mais aussi comme investissement. Cependant, les investisseurs doivent rester vigilants pour ne pas se faire voler leurs bitcoins ou tout simplement les perdre. La variabilité de la valeur du bitcoin en fait un investissement intéressant mais aussi dangereux, comme pourrait l’être un investissement en bourse.

Je vous invite à lire
Pas de commentaires
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.