Lifestyle

Coupe choux, shavette et accessoires, je vous explique tout !

Barbier

Depuis quelques années, barbes et moustaches ont le vent en poupe. Ainsi, le barbier est un passage presque incontournable pour l’homme moderne qui aime prendre soin de lui. Voici l’essentiel à connaître sur ce métier et sur ses principaux outils.

Petite histoire du barbier

Barbier en 1950

Le métier de barbier ne date pas d’hier. Si l’on remonte au Moyen-Âge, il faut savoir que le barbier était également chirurgien à cette époque. Ce métier de barbier-chirurgien exista entre le 12ème et le 18ème siècle au cours duquel il disparut. Ce professionnel avait pour mission de « faire le poil », à savoir de raser et couper la barbe et les cheveux, mais aussi d’effectuer de petits actes chirurgicaux (arrachage de dents, saignées, soins des plaies, etc.). Cependant, les rivalités entraînées par la proximité des soins entre chirurgiens et barbiers menèrent à des conflits, et ces deux métiers furent finalement séparés de façon distinctes. Chacun se spécialisa alors dans le domaine qu’on leur connaît aujourd’hui.

Barber aujourd’hui : une mode ?

Tout d’abord, il faut savoir que le barbier ne s’occupe pas seulement de la barbe ou de la moustache, mais aussi de la coupe de cheveux. Il est donc également coiffeur.

Longtemps laissé de côté, ce métier connaît une nouvelle émergence aux alentours de 2012, notamment grâce au fameux mouvement Movember apparu en Australie. Aujourd’hui, il fait partie des grands incontournables pour beaucoup d’hommes qui souhaitent être à la monde ou prendre soin d’eux et entretenir leur barbe/moustache. L’autre avantage du barbier est qu’il constitue un moment de détente privilégié où l’on se laisse papouiller à foison la peau qui en ressort douce et impeccable.

Bien plus qu’une simple tendance, le barbier a su redonner à la barbe ses lettres de noblesse. Moins négligée, plus soignée et travaillée, elle est désormais un atout que l’on exige avec fierté.

Pourquoi faire appel à un barbier plutôt que le faire chez soi ?

Parce qu’il s’agit d’un professionnel qui connaît parfaitement son métier, un expert alliant soins modernes et maîtrise d’instruments traditionnels. Plus qu’une simple taille ou qu’un rasage classique, le barbier va faire en sorte de sublimer le visage masculin en lui offrant la coupe qui lui sied le mieux. Il pourra également vous dispenser de nombreux conseils et vous enseigner les rudiments essentiels pour entretenir correctement votre pilosité.

Coupe-choux, c’est quoi ?

Coupe Choux

Le coupe-choux (ou rasoir droit) est un outil traditionnel permettant de raser la peau de très près. Il est l’instrument du barbier par excellence. Il comprend un manche (ou « chasse ») existant dans plusieurs matériaux plus ou moins nobles, ainsi qu’une lame fixe généralement en acier et disponible dans plusieurs tailles.

Le coupe-choux permet de raser toute la barbe ou de seulement en dessiner les contours.

Puis, se raser au coupe choux provoque sensation particulièrement agréable, je vous conseille vivement d’essayer !

Si vous souhaitez en acheter un pour l’utiliser vous-même, sachez que cela demandera pas mal de pratique (et quelques coupures) avant de prendre le coup de main et d’avoir la bonne technique.

Shavette, c’est quoi ?

Très semblable au coupe-choux, la shavette possède pour sa part des lames interchangeables. Elle est aussi très prisée par les barbiers car elle n’a pas besoin d’être aiguisée, elle permet un rasage plus rapide et plus hygiénique grâce au changement de lame. C’est également un outil particulièrement précis qui permet, entre autres, de travailler sur certaines parties délicates du visage comme le menton ou le contour de la bouche par exemple.

La shavette est vivement conseillée pour ceux qui débutent dans le rasage traditionnel à la maison et sera plus facile à utiliser qu’un coupe-choux.

Le blaireau, accessoire incontournable

Blaireau

Autre instrument de rasage traditionnel, le blaireau (ou pinceau à barbe), permet de faire mousser le savon et de l’appliquer ensuite sur la peau du visage. Symbole de luxe et d’élégance masculine, il offre confort et douceur aux peaux sensibles. Il permet un rasage plus net et une répartition optimale du savon sur l’épiderme.

Il existe plusieurs tailles de blaireaux et plusieurs types de poils, chacun ayant des caractéristiques et avantages spécifiques (blaireau, sanglier, synthétique, etc.).

Autres accessoires : cuir à affûter et une pâte abrasive

Parmi les autres accessoires indispensables du barbier, je citerais également le cuir à affûter qui, comme son nom l’indique, sert à aiguiser le fil de la lame du coupe-choux. Il permet ainsi d’entretenir cet outil pour une qualité de rasage optimale, et de lui offrir une plus longue durée de vie. Le cuir à affûter s’accompagne d’une pâte abrasive qui va permettre de redonner tout son tranchant à votre fil de lame. Cette pâte légèrement abrasive existe dans plusieurs types : verte (la plus courante), rouge ou blanche.

Je vous invite à lire

Pas de commentaires
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.