Mariage Photographe de mariage

Cahier de photographe : Roger Savry

roger savry

Ce nouveau Cahier de Photographe nous transporte en Gironde, aux pieds des vignes, à la découverte des travaux de Roger Savry. Ce Bordelais de 37 ans est un photoreporter de mariage, discret, qui sait capturer les moments les plus intenses afin de restituer des clichés empreints d’émotions.
Je vous invite à retrouver ci-dessous l’interview de Roger et sa série de photographie de mariage.

Roger Savry

Qui es-tu ?

Je m’appelle Roger Savry, j’ai 37 ans, je vis à Bordeaux et je suis devenu photographe de mariage à la suite d’une série de rencontres et d’une envie de faire quelque chose de créatif, de personnel et dans lequel je pourrais vraiment exprimer ma propre sensibilité.
Lorsque j’ai grandi, mes frères et moi-même nous sommes tous dirigés vers des métiers d’ingénieurs. C’est très enrichissant et vraiment passionnant, mais les lois de la mécanique laissent assez peu de place à « la petite touche personnelle » ! C’est ce manque qui m’a poussé, petit à petit, à occuper tout mon temps libre (et mes économies !) à la photographie, de la technique à la composition, en passant par le traitement. Assez rapidement, le portrait et le contact humain m’ont le plus attiré. Des photographes que j’ai pu rencontrer, comme Laurent Nivalle, m’ont également fait évoluer sur le plan graphique et émotionnel. Et puis un jour, le grand saut puisqu’un ami me demande de couvrir son mariage. J’ai immédiatement accroché et pris le parti de travailler à la manière d’un photoreporter : travailler le plus discrètement possible et sans intervenir le long de la journée (sauf évidemment pour les photos de groupes et un peu pour les photos de couple). Afin d’être le plus serein possible, j’ai partagé ce premier mariage avec un ami photographe de longue date (Xavier Bescond) et on a vraiment pris notre pied.
Après cette première expérience, j’ai su que je voulais continuer dans ce domaine. Ca tombait bien car l’année d’après, pas moins de 5 couples d’amis se sont mariés ! D’autres rencontres importantes (notamment le photographe de mariage Raffi Mardirossian), un portfolio bien rempli grâce au mariage de mes amis et l’aide de mon indispensable épouse pour construire un site internet agréable m’ont permis de vraiment me lancer dans l’aventure.

Couleur ou noir et blanc ?

Je privilégie toujours la couleur sur mes reportages, avec un rendu dynamique, moderne et chaleureux. Je n’ai jamais compris l’intérêt des reportages intégralement réalisés en noir et blanc que l’on voit parfois. Cela finit par donner un côté triste à un événement festif ! Je passe beaucoup de temps en post-traitement à ajuster l’équilibre des couleurs sur mes photographies.
Pour les photos les plus graphiques ou les plus intemporelles, le noir et blanc apporte un vrai plus. Le noir et blanc permet parfois d’aller directement à l’essentiel, la couleur devenant presque superflue. Cela se prépare dès la prise de vue ou se ressent au premier regard lors du post-traitement. A nouveau, un joli noir et blanc se travaille : j’aime qu’ils soient assez contrastés, avec du vrai noir et du vrai blanc.

Comment faire la part des choses entre les envies des mariés et ce que tu t’imposes en tant qu’artiste ?

Je ne m’impose rien en fait, j’essaie avant tout de rester dans le plaisir de la photographie, comme si chaque mariage était le premier que je couvrais. J’essaie toujours de rechercher de nouvelles façons de photographier les différentes parties de la journée. Les préparatifs des mariés sont très importants pour commencer à s’imprégner de leur personnalité, cela donne en quelque sorte le fil conducteur de la journée.
Mon style n’est pas figé et j’essaye surtout de ne pas tomber dans une sorte de routine. Cela se ressent sur les photos mais également sur la façon dont les gens perçoivent mon travail juste en me regardant prendre des photos le jour J.
Après avoir visité mon site internet, mon blog, et échangé lors d’un rendez-vous où l’on prend le temps de faire connaissance (et où les futurs mariés peuvent voir un exemple de reportage complet), les époux qui font le choix de me faire confiance le font parce qu’ils aiment mon style et qu’ils partagent ma vision du reportage de mariage. Ils ne m’imposent en général aucune règle.

Quelle photo t’inspire le plus ?

Je parlerais plutôt de vision ou de travail global, plus qu’une photo en particulier. J’apprécie particulièrement le travail de certains confrères, comme Michael Ferire, qui est également sur ton blog d’ailleurs. Le travail présenté par Hoffer photography aux Etats-Unis m’inspire et m’impressionne toujours énormément. Mais je m’inspire toujours également d’autres photographes qui ne font pas de reportages de mariage, comme Laurent Nivalle ou Lou Mora.

A quand la photographie de mariage par un drone ?

Ahah c’est vrai que c’est vraiment l’objet à la mode. On peut imaginer des trucs très sympa (pourquoi pas un joli lâcher de skylantern vu du ciel !) mais travaillant seul, je laisse la place aux vidéastes de mariage, dont certains font un travail formidable. Et puis, je travaille parfois très près de mes sujets, au cœur de la scène, alors je ne voudrais blesser personne 😉

Roger Savry en 3 liens

JournalDuMarie-RSPhoto-001 JournalDuMarie-RSPhoto-024 JournalDuMarie-RSPhoto-023 JournalDuMarie-RSPhoto-022 JournalDuMarie-RSPhoto-021 JournalDuMarie-RSPhoto-020 JournalDuMarie-RSPhoto-019 JournalDuMarie-RSPhoto-018 JournalDuMarie-RSPhoto-017 JournalDuMarie-RSPhoto-016 JournalDuMarie-RSPhoto-015 JournalDuMarie-RSPhoto-014 JournalDuMarie-RSPhoto-013 JournalDuMarie-RSPhoto-011 JournalDuMarie-RSPhoto-010 JournalDuMarie-RSPhoto-009 JournalDuMarie-RSPhoto-008 JournalDuMarie-RSPhoto-006 JournalDuMarie-RSPhoto-005 JournalDuMarie-RSPhoto-004 JournalDuMarie-RSPhoto-003 JournalDuMarie-RSPhoto-002

Merci Roger.

 

Je vous invite à lire
1 Commentaire
  • Reply
    Eva Lesalon
    29 août 2015 at 12 h 50 min

    Bravo pour cette interview. J’aime beaucoup le travail de Roger !

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.