Mariage Photographe de mariage

Cahier de photographe : Eric-René Penoy

eric rene penoy

S’achève dans quelques jours un mois de juin placé sous le signe de la chaleur et de la sécheresse. Alors pour nous rafraîchir un peu, j’ai suivi les pas de Connor Macleod (Highlander) et traversé l’humide et pluvieuse Ecosse afin de vous trouver un artiste digne de ce nouveau cahier de photographe.
C’est avec plaisir que je vous présente dans la suite de cet article les travaux du très spécial Eric-René Penoy.

Eric-René Penoy

Qui es-tu ?

Je m’appelle Eric-René (je sais avec un prénom comme celui-ci je ne remercie pas mes parents tous les jours).
J’ai 36 ans et je vis en Ecosse depuis maintenant 3 ans. J’ai eu beaucoup de mal à trouver ma voie et à savoir vraiment rester dans un domaine qui me faisait plaisir. J’ai un profil de commercial et suis tombé dans le monde de la photographie un peu au hasard des rencontres de ma vie. Pour faire court, je me suis retrouvé à vendre des appareils photos dans un grand magasin multimédia pour les fêtes de fin d’année. A force de discuter avec des passionnés qui avaient 30 ans – 40 ans d’expériences, je me suis moi aussi acheté mon premier appareil photo reflex.
J’étais alors très calé sur le domaine de la vente de produit technique.
Puis j’ai commencé à faire ma culture visuelle et faire des rencontres qui m’ont amenées jusqu’à aujourd’hui. J’ai eu des maîtres qui m’ont soutenu et cru en moi.
Aux détours de mes recherches artistiques, un couple d’amis m’a demandé de photographier leur grand jour, un autre couple a suivi même si à l’époque je n’avais pas grand chose à montrer. C’est toujours beau de voir la confiance des gens envers soi. J’ai suivi ma compagne en Ecosse et depuis mon activité a pris une autre ampleur dont je m’étonne encore chaque jour; moi qui arrivant en Grande-Bretagne ne parlais pas un mot d’anglais ou quasiment (Je pense que le coté petit frenchie fonctionne un peu aussi).

Comment fais-tu pour capturer les émotions ?

Pour capturer les émotions, je m’inspire de toute cette dramaturgie, ces petits gestes qui font la journée de mariage. J’essaye d’être en retrait et de laisser les gens profiter de leur journée. Ma mission est très simple, je suis un témoin de leur journée mais j’ai un appareil photo. Mon rendu est orienté storytelling, c’est-à-dire que je ne couvre que des journées complètes et j’essaye de tout retranscrire des préparatifs aux premières danses. Je ne me focalise pas sur une ou deux photos mais sur l’histoire entière. C’est d’ailleurs une vraie torture pour moi que de limiter le nombre de photos à montrer sur mon blog tant je pense que l’histoire est présentée partout, à chaque moment, dans chaque élément, décors et petits gestes que j’affectionne.

Tu es plutôt plongée sous-marine ou saut à l’élastique ?

Je suis plutôt tenter de dire que je me sens très bien sur le plancher des vaches. Depuis tout petit, j’ai toujours eu une grande passion pour le basket US. Au vue de mon âge, tu te doutes que je me levais à des coups de 3-4 heures du matin pour regarder les finales de Jordan, son come back, les mecs comme David Robinson, Charles Barkley, Scottie Pippen, ou encore Dennis Rodman,…..
Depuis et même si je suis toujours aussi mauvais, je me plais à toucher de la balle orange à chaque occasion. Sinon j’aime la natation, ça me relaxe et me fait ressentir un élément dans lequel je me sens bien.

Peux-tu nous raconter l’histoire de cette photo ?

ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (16 sur 39)

Il y a des photos dont on se souvient par leur histoire, leur concept ou la mémoire que l’on s’en fait. Mais au-delà d’une image, c’est plus un mariage dont je me souviens. Ce couple venu d’Allemagne voulait avoir quelques clichés dans la nature sauvage écossaise, rendez-vous fut pris au pied des montagnes près du Loch Goil. Les nuages se mêlaient à ce mont dans ce paysage très spécifique. Le couple étant très motivé malgré le mauvais temps, nous avons réalisés ce cliché. Pour les remercier de cette superbe et courageuse session, j’ai couvert leur mariage plein d’émotion en très petit comité (7 personnes) que je ne devais pas faire à la base. Certains couples sont extrêmement touchants et je m’investis à 200% dans leur relation et leur grand jour.

Comment fais-tu pour « évoluer » en tant que photographe de mariage ?

Déjà je pense que regarder beaucoup de mes talentueux confrères fait partie de mon métier. Pour cela, il faut pratiquer, s’inspirer. Je pense vraiment que chez moi cette vision élargie me pousse à être meilleur. J’ai des mentors que je suis fanatiquement comme Petar Jurica, mes amis les Kitcheners, Brittany Staddon, et en France, Laurent Brouzet, Thierry Joubert, et j’en oublie clairement (mais involontairement) énormément.
Après, chaque mariage est pour moi un moment où je prends du plaisir, où je vais tenter des nouvelles choses, ça peut être en utilisant des accessoires tels que des prismes, du free lensing, et puis j’essaye de ne pas dormir sur mes acquis. Le but étant de conserver l’intérêt créatif, de s’amuser, bref de se régaler et par extension que mes clients passent un bon moment aussi. J’essaye de ne jamais shooter deux fois au même endroit et ne découvrir le lieu que le jour du mariage. Cela me garde en alerte et me fait me torturer l’esprit pour sortir des photos. C’est une recherche personnelle même si je sais qu’il y a une obligation de résultat bien évidemment. Pour les pauses par contre, moins j’en fais, mieux je me porte. Cela colle parfaitement avec ma philosophie du storytelling cela dit.

Eric-René Penoy en 3 liens

ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (1 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (2 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (3 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (4 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (5 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (6 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (7 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (9 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (11 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (13 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (14 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (15 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (17 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (18 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (19 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (20 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (22 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (23 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (24 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (25 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (28 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (29 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (30 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (31 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (32 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (33 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (34 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (35 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (36 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (37 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (38 sur 39)ericrenepenoyweddingphotographer-destination-storyteller-scotland-france (39 sur 39)

Je vous invite à lire
2 Commentaires
  • Reply
    Helene
    3 juillet 2015 at 15 h 48 min

    De bien belles photos !
    Bravo au photographe.

  • Reply
    anspach
    3 juillet 2015 at 23 h 07 min

    ce photographe a vraiment un réel talent . bravo pour ses photos.

  • Laisser un commentaire