Cahier de photographe : Tiara Photographie - Journal du Marié
Mariage Photographe de mariage

Cahier de photographe : Tiara Photographie

Tiara Photographie

Devenu incontournable et attendu chaque mois par les amateurs de belles photos, voici le tout nouveau cahier de photographe. Pour cette nouvelle série, c’est Fanny de Tiara Photographie qui est à l’honneur et qui nous fait le plaisir de répondre aux légendaires 5 questions. Entre shooting, périples à l’étranger et tartines de Nutella, cette très talentueuse photographe de mariage a même pris le temps de répondre à une sixième question bonus !

Tiara Photographie

Qui es-tu ?

Je suis une méditerranéenne de 28 ans, photographe depuis 2 ans. Sinon j’aime le Nutella (même s’il y a de l’huile de palme!!!!!), les voyages, les apéros entre copines ! Toujours le sourire aux lèvres et partante pour la moindre aventure ! Je suis tombée dans la photo lors de mes 16 ans en tant que modèle puis j’ai eu l’envie de passer de l’autre côté de l’objectif. J’ai commencé par accompagner une amie photographe lors d’un mariage et là gros coup de cœur, l’ambiance du jour J, toutes ces émotions, cet amour partagé… J’ai alors découvert qu’il y avait un véritable monde parallèle avec les blogs et tous les prestataires de ce D-Day. Une vrai petite communauté que j’ai eu la chance d’intégrer petit à petit. J’étais directrice des finances dans une mairie, je ne pensais pas un jour tout quitter pour la photo mais c’est le défi fou que je me suis lancé en 2014 et j’en suis si fière. Aujourd’hui je suis comblée par mon métier et toutes ces rencontres extraordinaires que je fais. Tout cet amour et ces ondes positives me donnent beaucoup de force pour avancer toujours plus.

Tu es plutôt photos arti, bohème ou bobo ?

Je n’ai pas de style défini, je m’adapte à ce que mes couples m’offrent d’eux. Mon post traitement est naturel et sans fioritures superflues. Mes mariés sont bohèmes, bobo-chic, romantique, rock… Tout dépend de leur personnalité et moi je capture qui ils sont c’est mon objectif premier : qu’ils se retrouvent en regardant leurs photos. C’est ma plus belle récompense quand je reçois des messages en me disant « merci c’est tout nous ». J’avoue toutefois avoir un faible pour les cérémonies en extérieur sous un arbre, des fleurs des champs et des robes fluides. Tout en ayant réalisé en amont leur séance d’engagement dans un milieu urbain afin de jouer avec les formes architecturales et les grands murs de tags dont je suis amoureuse.

Comment fais-tu pour capter les moments magiques du mariage ?

Je suis une véritable wed’addict, fan de mes petits mariés ! J’adore accompagner les couples qui me font confiance dans leur mariage, leur donner le maximum de conseils et ainsi devenir une véritable alliée ce qui nous permet d’avoir une relation tout à fait particulière le jour J. Je peux alors capturer leurs émotions au plus juste. C’est ce travail en amont qui permet que les moments magiques arrivent et que je sois là pour les photographier. Leur conseiller de prévoir un temps large lors des préparatifs permet de diminuer le stress, de ne pas courir dans tous les sens et donc de laisser place aux émotions. Le first look est aussi un moment que je propose afin de créer une bulle avant l’euphorie des cérémonies… Je ne mets donc rien en scène le jour J, je ne demande pas à poser, je capte simplement les instants qui se présentent à moi en ayant en amont tout mis en œuvre pour que tout cela puisse se faire.

Fais-tu du post traitement ? Retouches-tu les photos ?

Nous faisons tous du post traitement mais chacun avec son style. Personnellement je n’aime pas les « retouches » too much, j’estime que l’important est l’émotion il n’y a pas besoin de rajouter d’effets par-ci par-là. Mon post traitement est donc naturel, je donne un peu plus de peps aux couleurs, du contraste, de la clarté.

Tu rêves parfois ?

Mon rêve pro ? Faire un mariage à l’étranger et j’ai la chance de pouvoir le réaliser cette année grâce à couple qui m’amène dans leurs valises à Singapour en mars et en Inde au mois de novembre. Dans 5 ans je ne sais pas du tout où je serai !!!! En effet il y a 5 ans je venais d’être recrutée dans une mairie à un poste crucial comprenant beaucoup de responsabilités, je ne pensais pas du tout être où je suis aujourd’hui ! Je vis donc au jour le jour, de saisons de mariage en saisons de mariage sans me projeter dans l’avenir. Je prends ce que la vie me donne, les opportunités qui s’offrent à moi et pour l’instant c’est un succès ! Je vis sereinement en ne prenant que le meilleur.

La question bonus :

Pourquoi Tiara Photographie ?

C’est un mélange de « Tara » signifiant étoile en indien. Je suis très proche de la culture indienne car ma maman y est allé plus d’une dizaine de fois des mois entiers. J’ai donc été élevé avec des chaînes de cheville en argent aux pieds comme là-bas ! Et j’ai eu la chance d’y aller pour la première fois à 10 ans, c’était simplement comme si j’allais chez moi. J’ai choisi le mot étoile car je crois en ma bonne étoile et j’ai un tatouage avec ce symbole qui signifie beaucoup pour moi. « Kiara » était le surnom que j’ai choisi lorsque j’ai commencé mon activité de modèle à 16ans et qui m’est resté. J’ai donc souhaité garder ce surnom qui pour moi avait déjà un rapport avec le monde de la photo mais en le modifiant un peu vu que je passais de l’autre côté de l’objectif ! Pourquoi un pseudo et pas mon nom/prénom : car à l’époque j’avais un poste à responsabilité et que je ne souhaitais pas qu’on fasse l’amalgame car lorsque on tapait mon nom sur Google on tombait sur le site internet de ma mairie !

Tiara Photographie en 2 liens

      

Merci Fanny pour ces réponses et tes photos.

Je vous invite à lire
Pas de commentaires
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.