Les Fiançailles Mariage

Demande en mariage : l’épreuve du beau-père

mon beau pere et moi

Messieurs, selon la tradition il est de bon ton de demander la main de votre belle à son père. Bien que ce geste soit moins courant aujourd’hui, il reste important dans certaines familles. Le patriarche verra alors cette démarche comme une marque de respect.

Si comme moi, vous allez être dans cette situation, quelques explications et conseils s’imposent avant de prendre votre courage à deux mains et de vous lancer.

Une décision importante

Comprenez bien une chose, c’est une décision de premier ordre pour beau papa, car donner sa bénédiction signifie accepter de laisser sa chère princesse aux mains d’un autre homme. Couper le cordon, la laisser voler de ses propres ailes : appelez ça comme vous voulez, mais lui le verra souvent comme un véritable déchirement (ou un soulagement :P). Dans ce cas, il vaut mieux être dans ses petits papiers !

Même si les rapports ne sont pas des plus amicaux, essayez de faire un effort pour votre fiancée et pour le climat général, surtout si vous attendez une réponse positive.

La quête de l’approbation : conseils

robert de niro

Le gendre aimant

Montrez que vous tenez vraiment à sa fille, que vous êtes là pour faire son bonheur et pour prendre soin d’elle. Après tout, c’est un peu comme s’il vous passait le flambeau, métaphoriquement parlant bien sûr car croyez-le, sa fille restera toujours « sa petite fille ». Il doit alors sentir que vous avez les épaules pour ce rôle et que vous saurez la rendre heureuse.

Curieux mais pas trop

Montrez à beau papa l’intérêt que vous lui portez. Posez des questions sur sa vie, ses goûts, son travail, son histoire, sans tomber dans le « fan service », le fayotage et sans être trop intrusif.

Le but est de discuter et de montrer que vous cherchez à le connaître personnellement, pas de lui donner l’impression que vous menez une enquête ou que vous le flatter juste pour arriver à vos fins. En bref, le juste équilibre !

Trouver des points d’accroche

Beau papa connaît parfaitement sa fille ou du moins pense la connaître par cœur. Du coup, il pense savoir mieux que quiconque ce qui est bon pour elle. Faites en sorte d’être « ce qui est bon pour elle ». Il ne s’agit pas de changer votre personnalité mais plutôt de coller à ses critères tout en restant vous-même.

Cherchez les points communs et les valeurs que vous pouvez partager. Même si vous n’appréciez pas le personnage, évitez de faire ressortir vos différences, ce n’est pas le moment de le contrarier en jouant les esprits de contradiction.

Le père de votre fiancée ne doit pas vous voir comme un rival ou un danger pour sa fille. Vous devez former une équipe et si ce n’est pas les cas, évitez au moins de lui donner l’impression que vous faites les choses derrière son dos et que vous n’êtes pas fiable.

Demande en mariage : Et s’il dit non ?

mon beau pere

Bon… je ne vais pas vous mentir, la situation est délicate ! Mais si vous souhaitez vraiment épouser sa fille, il faudra trouver la force et le courage d’affronter un beau-père buté.

Voyez les choses en face : malgré tous vos efforts, vous n’êtes peut-être pas le gendre dont monsieur rêvait pour sa chère fille… Ok et après ?

Écouter et prendre en considération

Dans un premier temps, essayez de discuter avec lui afin de savoir pourquoi ce refus. Écoutez ce qu’il a à dire, tentez de comprendre puis argumentez ensuite calmement, tout en restant objectif : il y a peut-être du faux mais aussi du vrai dans ce que dit le père.
Le problème peut parfois être réglé simplement en parlant, en mettant les choses au clair et en faisant quelques petits efforts.

Rien que le fait de se sentir écouté, respecté et pris en considération peut améliorer nettement l’idée que le père de votre fiancée se fait de vous.

Prendre votre décision en couple

Si le dialogue ne fonctionne pas, c’est alors à vous de voir ce que vous souhaitez faire et d’en discuter avec Madame. Peut-être qu’elle pourra convaincre son père d’accepter cette demande en mariage.
Sinon, au diable les traditions, passez outre ce refus et mariez-vous quand même! Après tout, il s’agit de votre vie, de votre choix à tous les deux et beau papa devra le comprendre !

Je vous invite à lire
Pas de commentaires
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.