Mariage

Le saviez-vous : Quelque chose de vieux, de neuf, d’emprunté et de bleu

quelque chose de vieux de neuf d'emprunte et de bleu

Messieurs, après le bouquet de la mariée, on s’attaque aujourd’hui à une autre tradition du mariage, un peu moins visible peut-être, mais tout aussi importante à connaitre : les 4 essentiels porte-bonheur de la mariée!

« Something old, something new, something borrowed, something blue, and a silver sixpence in her shoe. »

Vous avez surement déjà entendu cette phrase, autour de vous ou dans un film : « Quelque chose de vieux, de nouveau, d’emprunté et de bleu… ». Il s’agit d’éléments que la future épouse devra porter sur elle le jour du mariage. Chaque objet a sa propre symbolique. Il peut s’agir d’un vêtement, d’un bout de tissu, d’un accessoire, d’un bijou, etc.

Cette coutume serait apparue au 19ème siècle, en Grande Bretagne afin d’éloigner le mauvais œil et de porter chance aux futurs époux. Elle s’est ensuite étendue aux Etats-Unis puis en Europe.

Les 5 éléments

  • Quelque chose de vieux : cet élément symbolise la vie passée de la future épouse avant le mariage. Il doit être en rapport avec sa famille comme un bijou ou un petit accessoire ayant lien affectif.
  • Quelque chose de nouveau : cet élément a pour but d’apporter réussite et bonheur dans les années à venir. Il s’agit souvent de la robe ou des chaussures par exemple. Il symbolise le début d’une nouvelle vie pour la mariée.
  • Quelque chose d’emprunté : cet élément doit porter chance au couple et appartient généralement à une proche heureuse en mariage.
  • Quelque chose de bleu : la couleur bleue symbolise la fidélité et la pureté dans le mariage. Il peut s’agir d’un mouchoir, d’une fleur, d’un bijou, d’un ruban, d’une jarretière, etc.
  • Un « sixpence » dans la chaussure : Cette partie de la comptine est la moins connue et très souvent oubliée dans la tradition. Un sixpence était une pièce de monnaie qui est apparue en Angleterre en 1551. À l’époque, outre son usage dans la vie courant, cette pièce était offerte à la mariée afin de lui porter chance et prospérité.

Cette tradition est donc censée porter bonheur aux tourtereaux mais marque aussi leur passage d’un stade de vie à un autre.
Chaque mariée peut personnaliser ces éléments à sa guise, selon ses envies et sa personnalité.

PS: merci Lauranne Bnx pour la précision sur le 5 ème element

Je vous invite à lire
1 Commentaire
  • Reply
    Cynthia love
    14 août 2015 at 21 h 36 min

    et je découvre b^tement le « and a silver sixpence in her shoe » que je ne connaissais pas.

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.