Rubis

rubis

Le rubis et ses caractéristiques

Caractérisé par une couleur rouge incendiaire, le rubis est une pierre précieuse très recherchée. Symbole de passion et d’amour, cette gemme a longtemps orné les couronnes des rois et s’incruste désormais dans des pièces joaillières d’exception. Découvrez le rubis, entre magnétisme et prestige.

Le rubis, pierre précieuse rouge : présentation

Il s’agit de la variété rouge des gemmes de la famille du corindon (espèce minérale formée d’oxyde d’aluminium anhydre cristallisé). Son nom est issu du mot latin « rubeus », qui signifie « roux, roussâtre ». En sanscrit, le rubis est désigné par le terme « ratnaraj » qui signifie « roi des pierres précieuses ». La prestigieuse gemme doit son enivrante couleur rouge à la présence d’oxyde de chrome dans sa composition. Les autres variétés de corindon (à l’exception du rouge) sont des saphirs. Rivalisant fortement avec le diamant, le rubis est très recherché dans le domaine de la joaillerie.

Le rubis est extrait notamment des gisements alluvionnaires. Il peut s’agir de magma ou de métamorphisme. Le rubis provient surtout de pays comme la Birmanie (avec 90% de la production mondiale). Les plus beaux rubis sont issus de la mine birmane Mogok. Quelques rares gemmes sont aussi issues de la Thaïlande, de la Tanzanie, du Kenya, de l’Oural ou du Sri-Lanka. Ces pays concentrent des gisements historiques ainsi que des centres de taille et de négoce autour du rubis et des pierres gemmes. Toutefois, moins de 1% des rubis extraits sont capables d’être utilisés en joaillerie.

Le saviez-vous? Les rubis purs à l’état naturel restent cependant très rares. Les mines de rubis ne sont pas abondantes, loin de là. Face à la forte demande et à la faible offre, certaines personnes peu scrupuleuses n’hésitent pas à faire passer des spinelles rouges pour des rubis. Ces pierres fines diffèrent du rubis, rien qu’en comparant leur structure moléculaire et leur indice de réfraction à la lumière. Des rubis artificiels sont également fabriqués en usine. Ils ne présentent généralement aucun défaut, contrairement au vrai rubis qui contient toujours des inclusions. Méfiance !

Le rouge du rubis : explications

On le sait : le rubis est réputé pour sa superbe couleur rouge qui la rend difficilement estimable. Concurrençant le diamant, la pierre précieuse rouge doit sa coloration à la présence d’oxyde de chrome dans sa composition. Celle-ci est présente en grande quantité, ce qui confère à la gemme sa couleur tant recherchée.

Toutefois, son intensité varie : rose tendre, orangé, pourpre, bordeaux, écarlate, carmin, vermeil, rouge foncé, rouge sans de lapin, rouge sang de pigeon (réputée être la couleur la plus rare et la plus prisée).

La couleur du rubis joue considérablement sur sa qualité et sa valeur. Même si elle peut être souvent nécessaire pour renforcer l’éclat et la couleur du rubis, la chauffe entraine une baisse du prix de la pierre. Ainsi, les rares gemmes naturelles, non-chauffées, voient leur valeur atteindre des sommets.

Propriétés physico-chimiques et comportements du rubis

Pour mieux valoriser la transparence du rubis, la taille ovale est celle qui convient le mieux. La forme donnée au rubis joue considérablement sur l’intensité de sa couleur. L’un des plus beaux exemples est celui du rubis étoilé à six branches. Il est totalement éblouissant une fois taillé à facettes. Mais en règle générale, le rubis étoilé est la plupart du temps taillé en cabochon.

Tout changement opéré sur un rubis naturel doit être précisé. Des procédés comme le remplissage au verre du plomb du rubis doivent être mentionnés sur le certificat de gemmologie de la gemme. Il en est de même pour tout traitement thermique ou toute opération visant à améliorer artificiellement l’apparence de la pierre précieuse.

À l’état brut, le rubis est généralement rose et opaque. Porté à une température de 1 300°C, les inclusions qu’il contient se recristallisent et deviennent invisibles, renforçant ainsi l’intensité de sa couleur.

  • Formule brute : (Al2O3::Cr)
  • Trait : blanc
  • Couleurs : rouge, nuances de pourpre et de marron
  • Système de cristallisation : trigonal
  • Clivage : aucun
  • Cassure : conchoïdale / inégale
  • Dureté sur l’échelle de Mohs : 9,0 (la grande dureté du rubis est en partie expliquée par l’absence de plan de clivage).
  • Température de fusion : 2050°C
  • Indice de réfraction : 1,76 – 1,778
  • Biréfringence : 0,008
  • Densité : 3,97 – 4,05
  • Pléochroïsme : pourpre – rouge orangé

En joaillerie, le rubis affiche sa différence royale avec les autres pierres. Exceptionnelle, renversante et sensuelle, la pierre précieuse n’a pas fini de rendre magiques des instants inoubliables comme les fiançailles et le mariage. De somptueuses collections de bijoux en rubis sont à découvrir auprès de célèbres joailliers. Le rubis est aussi très largement utilisé en horlogerie, notamment pour fabriquer des paliers supportant les pivots des axes de rouage.

Fondez !

Pas de commentaires
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.